Image

HOMÉLIE DU 4e Dimanche de l’Avent

A quelques jours de Noël, l’Église nous propose de découvrir la place de la Vierge-Marie dans le Mystère du Salut.
 
L’évangile de l’Annonciation que nous relisons ce quatrième dimanche de l’Avent, nous révèle l’accomplissement du projet de Salut que Dieu opère pour l’humanité par le biais de cette jeune fille de Nazareth.
Choisie entre toutes les femmes, elle est la « Demeure de Dieu parmi les hommes ». Jadis, au temps de la royauté de David, celui-ci avait voulu construire un temple pour abriter son Dieu. Mais nous savons bien que le Dieu d’Israël dont la présence était symbolisée par l’arche de l’Alliance n’avait pas besoin du luxe d’une grande maison pour faire rayonner sa Puissance. Lui-même fait la promesse d’une demeure à David ; celle d’une descendance qu’il établira et qui subsistera pour toujours.
Cette prophétie trouve son accomplissement en cette jeune fille de Nazareth accordée en mariage à Joseph, lui-même de la descendance de David.
A travers la visite de l’Ange, c’est Dieu lui-même qui fait irruption dans la vie de cette vierge bousculant ses projets humains pour l’intégrer à son projet divin de Salut.
«  Je te salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». Une salutation inhabituelle qui bouleverse Marie. L’Ange la nomme «  Comblée de grâce » ; c’est à dire habitée par Dieu, débordante de la faveur de Dieu qui l’a choisie pour coopérer à l’œuvre de Rédemption. Son nom usuel est omis au profit de la vocation à laquelle elle est appelée et pour laquelle elle a été mise à part « Immaculée Conception » afin de porter l’auteur de la vie. « Tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils (...) ».
Une annonce déconcertante qui provoque à raison l’interrogation de Marie ; « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ».
Cependant, elle ne sape en rien la réponse libre, obéissante et généreuse de Marie : « Je suis la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta Parole ». Cette belle réponse de Marie, rend possible le projet de Dieu. Avec elle, l’humanité est réconciliée avec Dieu car sa descendance écrasera la tête  de l’antique Serpent (cf Gn3,15). Avec et grâce à sa coopération à l’œuvre du Salut, Marie est, comme le dit le Saint Pape Jean-Paul II, « co-rédemptrice ».
Son service humble et l’offrande de son être permet à Dieu de venir habiter dans le cœur des hommes.
En ces jours qui nous séparent de Noël, il est important pour nous tous de découvrir le véritable sens de cette fête. Dieu le Tout-autre devient désormais le Tout-proche de chacun de nous ; sa demeure n’est plus les hauteurs des cieux mais chacun de ceux qui veulent l’accueillir lorsqu’il vient et frappe à la porte.
En ces temps de grands tumultes, laissons-nous saisir par la Parole de Dieu qui nous parle pour que celle-ci soit audible aux oreilles de notre cœur et nous permette de découvrir le véritable message de Noël, Naissance de l’homme-Dieu, prince de la paix qui vient nous sauver.
Ô Marie, aide nous à dire comme toi OUI au Seigneur tous les jours de notre vie.
Amen
Père Ferdinand SAMBOU, Curé.